EïDOSCOPE EST UN PETIT APPAREIL

QUI DYNAMISE DE L'EAU

POUR EN FAIRE UN REMEDE VIBRATOIRE

Les préparations qu'il permet de créer sont de " l'eau informée "


 AINSI LES REMEDES EÏDOS SONT-ILS " DE L'INFORMATION NON MATERIELLE " SANS MOLECULES


Les faits théoriques et pratiques à partir desquels l’Eïdopathie et l’Eïdothérapie vont se structurer grâce à  l’Eïdoscope

  • Toute chose animée de vie, tout phénomène physique vivant s’exprime par un double aspect :
  1. Physique (matière-énergie) et
  2. Quantique (Information-onde-lumière).
  • Le son, les vibrations  et leurs fréquences, audibles ou non, sont à l’origine de toute oscillation, tout mouvement, toute énergie, toute vie.
  • Le mode d’action de l’homéopathie hautement dynamisée repose sur un principe de physique quantique (photon-lumière),

        et non sur un principe de chimie moléculaire.

  • L'information se tient donc dans le plan vibratoire et sa puissance tient au fait d’un rayonnement sans matière,

        d’une In-form-ation (la Forme qui se trouve en dedans).

  • La nature des remèdes Eïdopathiques est une empreinte ondulatoire de laquelle émane une information

        de la nature d’une Forme que nous nommons " Eïdos ".

  • Au-delà du nombre d’Avogadro (interface matière-énergie), les hautes dynamisations induisent

        une information qui est par définition« immatérielle ».

  • Les remèdes Eïdopathiques sont donc un support pour des informations sans molécules.
  • L’eau est porteuse de mémoire, elle est le meilleur médium de l’information à laquelle elle est sensible.

        L’eau a le double aspect physique moléculaire, mais également quantique vibratoire.

  • L’eau peut être dynamisée par des informations de Formes sonores notamment.


L’Eïdopathie et l’Eïdothérapie ®

Terme dérivé de son origine Grec, le mot Eïdos.

Par sa racine linguistique, ce mot exprime la « Forme », l’image, la forme pensée, l’idée.

L’Eïdopathie par sa nature profonde va devenir une thérapie basée sur une « représentation » de la Forme.

L’Eïdos et l’Eïdothérapie tout comme l'Information sont donc de nature immatérielle.

L’Eïdopathie est une thérapie nouvelle structurée sur la notion d’information, qui est par définition immatérielle.

Elle donne la traduction énergétique d’un produit à partir de son essence linguistique (morphème, phonème, graphème),

le langage est de l'Information synthèse entre l'Esprit et le Corps (le Verbe, la vibration, est au début du processus de Création)


Qu’est-ce que « l’eïdos »

  • Formes concrètes comme la forme du corps, l’aspect extérieur, l’apparence, l’air d'une personne ou d'une chose,
  • Formes abstraites comme la forme d'une chose dans l'esprit, une pensée, une idée, d’où dérive le mot « idéa », traduisant « idée » au sens large, c'est-à-dire la forme idéale, concevable par la pensée, et dont chaque objet matériel en est une reproduction imparfaite.
  • eïdos traduit également le genre, la forme constituante d’une espèce, le caractère d'une maladie, le caractère spécifique d'une chose, interchangeable avec le mot « morphée », morpho, morphique (causalité formative, morphogénèse du biologiste Rupert Sheldrake).
  • eïdos, au sens Platonicien (idée-forme), est par extension « essence intelligible », c’est le modèle intelligible des choses, la représentation.
  • Chez Aristote l’idée est Forme, Cause, Âme, Acte.
  • Chez Descartes « les idées sont les images des choses » qui sont en notre esprit quand nous les concevons (intuition, évidence, objectif).
  • Pour Vahé Zartarian « nos pensées créent le monde », ainsi « Matière et Esprit ne sont rien d'autres que des eïdos ».
  • Eïdos traduit donc la conception abstraite, l’idée, la forme pensée, par opposition aux choses concrètes visibles. Eïdos est « la représentation formée dans l’esprit ».

L’eïdos concerne donc l’essence des choses et devient la quête idéaliste de l’essence.

Eïdos devient la vision idéale de l’essence s’exhalant des idées. Ainsi, du concept de l’eïdos naît l’eïdétique qui devient la science des phénomènes purs.


 

L’éïdopathie est une méthode thérapeutique informationnelle basée sur la résonance

qu’induit l’utilisation d’un champ Morphique sur le corps énergétique des êtres vivants.



L’eïdopathie appliquée à la santé donne l’Eïdothérapie.

La pratique de l’Eïdothérapie est supportée par :

  • la compréhension d’un concept : le Modèle Morpho-Quantique ®
  • l’utilisation d’un instrument : l’Eïdoscope ®
  • l'utilisation d'une technique d'écoute de Sons thérapeutiques Eïdos ®
  • l’usage d’un logiciel d’application en ligne
  • la connexion à un serveur internet pour choisir des Produits thérapeutiques

L’Eïdothérapie est une science de soins énergétiques non médicale, non moléculaire.

L’Eïdothérapie est informationnelle.


Eléments de définition de l’Eïdopathie et de l’eïdothérapie


Lorsque les médecines énergétiques convergent en utilisant comme support

les champs de nature Morphique, cela donne naissance

au concept de « l’Eïdopathie » et à la pratique de l’Eïdothérapie


Le Modèle Morpho-Quantique ne représente pas une thérapie mais un concept, un système de construction et de compréhension, un modèle intellectuel, une méthodologie

énergétique.

Comme la clé du Modèle Morphique est une représentation géométrique qui donne lieu à un ordonnancement, une base d’analyse et de calcul, le mot Morphique est le seul

support à partir duquel nous développons cette pratique énergétique que nous appelons l’EÏDOTHERAPIE.

« Morpho » signifie « la Forme, l’essence d’une chose ».

L’origine en est le terme grec eïdos, qui signifie « forme », et qui a été en général traduit par « idée », eïdos en grec, idéa en latin.

Pratiquer l’Eïdothérapie, c’est soigner par « l’information » au sens le plus absolu et le plus originel du terme.

Comme les Pictogrammes Morphiques sont des formes conceptuelles construites à partir d’une base analytique (l’arrangement circulaire des éléments simples du tableau

périodique de Mendéléïef),  nous pouvons établir que nous concevons une méthode thérapeutique vibratoire informative nommée " EÏDOPATHIE ".

Téléchargement possibles :

Présentation de l'Eïdoscope (3 Mo)
Présentation de l'Eïdoscope (2 Mo)

http://quanthomme.free.fr/energielibre/systemes/PageQuestionEOM.htm

*Les mots clés pour une compréhension immédiate


(quelques définitions fondamentales pour s’y retrouver et comprendre le principe d’action)

  • L’Eïdoscope ® est une interface informatique. Il s’agit d’un petit instrument permettant l’échange d’informations entre deux systèmes.
    Les deux systèmes en présence sont, d’une part des fréquences sons de source informatique et, d’autre part de l’eau minérale qui va recevoir ces fréquences et ainsi se charger du potentiel vibratoire de ces sons et le garder en mémoire pendant quelque temps.
  • Inducteur : se dit de ce qui produit une induction (phénomène mettant en jeu et à distance des forces de nature électromagnétique). En biologie, l’induction déclenche un phénomène sous l’influence d’un autre phénomène extérieur. L’induction dont il est question ici, met en jeu un phénomène de résonance.
  • Eïdos : mot d’origine grec dont la racine signifie la « Forme d’une chose », mais par extension la représentation de cette même chose, l’idée qu’on s’en fait c’est-à-dire la forme-pensée, l’idée-forme de cette chose. L’Eïdos est donc de nature immatérielle.
    Autre point capital, l’Eïdos est une information qui génère par un phénomène d’induction une énergie thérapeutique. L’énergie des Eïdos est liée à la racine linguistique des mots.
  • Remède : du latin remedium, « ce qu’on emploie pour combattre une maladie ou une souffrance morale ».
  • Remèdes Eïdos : la création d’un remède Eïdos consiste à faire passer une information Eïdos, donc une Forme, dans de l’eau minérale à partir d’un champ sonore. L’eau contenue dans une fiole est placée dans un cylindre qui va recevoir un champ sonore Eïdos. Sous l’effet de ce champ, les clusters de molécules d’eau vont changer d’organisation et prendre la forme de l’Eïdos généré.
    Un remède Eïdos a les caractéristiques fréquentielles, correspondantes à une dynamisation bien au-delà du nombre d’Avogadro, nombre à partir duquel il n’y a plus aucune présence de molécule du produit de départ. La particularité du remède Eïdos est qu’il est une représentation sonore de la dynamique d’un Produit (Plante, Fleurs, Minéral, Vitamine, Couleur, Méridien, Chakra...).